Je suis la Kasbah, Agadir Oufla, je vous raconte... Acte 2

Vos souvenirs et anecdotes sur la vie Ă  Agadir avant le tremblement de terre.

Modérateur : Raspoutine

RĂ©pondre
Raspoutine
Messages : 1465
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Je suis la Kasbah, Agadir Oufla, je vous raconte... Acte 2

Message par Raspoutine »

Posté le: 24 Jan 2008, 00:24. Repris le 20 juin 2008 après avoir été vu par 268 lecteurs.
Image
Image

Sous mon joli minaret qu’on pouvait voir de très loin dans la plaine du Souss.

Image

Existait un jardin exotique et… oui ! J'ai entendu des milliers de couples se dire des mots tendres.

Image

Et un salon de thé, typiquement marocain où on sirotait un thé à la menthe et les gâteaux cornes de gazelles.

Image

Mes ruelles grouillaient de monde, plus de place pour habitats, alors j’avais fait extension au dernier virage à épingle en face du réservoir historique portugais. Ce qu’on appelait Taddart Oufla disparue aussi ce 29 février 1960.

Image

Vous voyiez,il n'y a plus de place nulle part à l’intérieur de la citadelle ...

Image

J’avais un souk, un vrai, typique comme Marrakech - Rabat- Fez, avec ses artisans musulmans et juifs .

Image

D’en haut, vous me voyiez belle forteresse avec des remparts majestueux et je surveille toute l’activité portuaire.

Image

J'avais toujours connu des dromadaires, ils étaient venus avec les maures, lors des assauts répétitifs sur Santa Cruz occupée par les portugais, il y a de cela plusieurs siècles. Les caravanes passaient tout le temps par là et se reposaient la nuit sous mes remparts.

Image

Mes habitants étaient bien lotis à l’intérieur et j’avais un œil permanent sur Talborjt, ville nouvelle, la baie et même les environs de Tiznit quand j’utilisais la lunette des corsaires.

Image

En 1928, j’avais salué et ovationné le sultan Mohamed Ben Youssef. Mes habitants étaient descendus jusqu’au pied de Founti pour l’acclamer. Au passage, il m'avait regardé admirativement du pied à la tête et avait revu paternellement toute mon histoire.

Image

L’office du tourisme en 1950, m’avait fait une brochure d’honneur et Toufik Brahim avait écrit en 2006" La kasbah légendaire"

Image

Mais le plus beau, c’est qu’on organisait des fêtes grandioses dans mon esplanade. La loterie Nationale programmée ici, avait fait des heureux gagnants qui avaient converti toute leur fortune en conserveries dans le Souss.

Image

Image

Le grand artiste Jean Valton dans ses Ĺ“uvres ouvrait le spectacle.

Image

Tout se passait dans cette orgueilleuse esplanade.

Image

Puis survenait le désastre ! Le tremblement de terre du 29 février 1960, qui m’avait remise de nouveau à genoux. Tous mes habitants ont disparu avec moi à part quelques 25 personnes miraculées .Adieu mes murailles épaisses en terre pisée. Adieu mes créneaux. Adieu mes canons qui étaient une fierté. Adieu mes ruelles ensevelies encore sur place. Adieu mon histoire.

Image

Mes images vous disent toute ma douleur et ma souffrance. Nous sommes Ă  Dieu et Ă  lui nous retournons.

Image

Il ne me reste que le "rêve" de redevenir ce que j’étais .Depuis 47 ans et bientôt 48, que j’attendais des gouvernements et élus locaux successifs pour s’occuper de moi et me rendre, l’une des plus belles forteresses du Maroc, vu mes atouts. J’attends encore d’être vu et entendu par les gens de mon " BLED " pour qu’on me sorte de l’oubli. Certes, beaucoup de promesses sur papiers et de … on va faire… on va faire. Je suis révoltée de constater de ce sommet, la construction frénétique d’immeubles, d’hôtels, de maisons à perte de vue, sans que personne ne se soucie de mon cas .Certes, quelqu’un tout dernièrement a fait un bon accès pour m’atteindre plus facilement .Il a même éclairé ce chemin. Mais, je rêve d’être l’égale des Oudayas à Rabat ou le Mont Saint Michel en France qui reçoit 5 millions de visiteurs chaque année à lui seul .Je rêve de me refaire une bonne santé et que je me remette debout, bien debout suivant les prototypes qui sont ailleurs au-delà de mes frontières. je souffre d’entendre les visiteurs qui viennent jusqu’à mes remparts et me dire que c’est une farce finalement, il n’y a rien de Kasbah ici ? Je rêve… Je rêve comme mon conteur perché sur cette fenêtre qui voit le soleil se lever plus de 300 jours par an. De sa fenêtre, je lui ai dit d’interpeller chaque jour les bonnes consciences pour me rendre mon prestige. Je voudrai comme avant redevenir le premier lieu à être visité. Je voudrai que ça soit moi qui dirait "BIENVENUE" en toutes langues à tous les visiteurs. Je voudrai leur offrir la meilleure vue panoramique, un espace de détente, un espace de méditation, un espace loin de toutes sortes de pollution… Mon vieux conteur semble m’interpeller. Comment je rêve, lui dis-je ? Bein, il faut bien continuer encore à rêver mon cher conteur !!! Mon vieil ami fatigué d’attendre, semble voir l’horizon sauveur et bâtisseur...lointain.

Image

Raspoutine
Messages : 1465
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Message par Raspoutine »

Posté le: 24 Jan 2008, 03:47 . Au nom de mon ami Philippe Balanger je reprends sa réponse ce 20 juin 2008.
Riche, belle, courageuse et émouvante, chère Kasbah ton histoire après plusieurs siècles ne peut pas se terminer ainsi; la force de notre amour pour toi contribuera à te faire retrouver ta splendeur.

Raspoutine
Messages : 1465
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Message par Raspoutine »

Posté le: 24 Jan 2008, 08:06.
Au nom de mon amie Régine Terrier je reproduis sa réponse, ce 20 juin 2008.

Merci Lahcen pour ce deuxième épisode, c'est passionnant de voir reconstituer l'histoire de cette superbe forteresse. Les documents photographiques sont exceptionnels et en plus j'ai retrouvé mon père sur la photo n°18. Quelle date ?
Quelle Ă©motion !
Image
Merci encore et comme Philippe Balanger, je pense qu'elle revivra, avec le courage et la détermination de personnes comme Lahcen Roussafi.

Raspoutine
Messages : 1465
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Message par Raspoutine »

Posté le: 18 Fév. 2008, 05:23 . Au nom de mon ami Philippe je reprends sa réponse ce 20 juin 2008.
Comme Régine une autre fille a particulièrement été émue en voyant son papa sur la photo 18, c’est ma camarade de cm2 Fatima dont le père Brahim Tamri en djellaba devant Mr.Terrier était le Pacha de l'époque. Beaucoup d'émotion pour nous aussi. Philippe

Raspoutine
Messages : 1465
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Message par Raspoutine »

Posté le: 18 Fév. 2008, 09:08. repris ce 20 juin 2008 afin de remettre toutes les photos perdues techniquement .
Image


Bonjour Fatima. Tu dois être fière de ton papa. L'histoire maintenant nous a fait découvrir cet homme et son humanité. Son nom résonne encore à Agadir et à Ihahane. Le jour viendra qu'on reparle de cette famille et de Si Lahcen Ou Brahim décédé en 1943, laissant Ahmed, Mohamed et le père de Fatima si Brahim qui allait être nommé à Tiznit par Mohamed V. Sur la photo Si Brahim est à droite avec son Tarbouch remarquable. Il était toujours accompagné de son aide à gauche disparu avant lui à Talborjt.

Najat
Messages : 11
Enregistré le : 12 févr. 2010, 15:35

Re: JE SUIS LA KASBAH, AGADIR OUFLA, JE VOUS RACONTE… ACTE 2

Message par Najat »

Je suis née bien après le séisme, mais j'ai les larmes aux yeux quand je vois ces photos, j'aurai aimé existé en ces temps merveilleux.
Agadir a beaucoup changé et ses habitants aussi.
Merci Ă  vous de nous faire revivre ces temps doux.
najat

Roger ORGEOLLET-GROS
Messages : 4
Enregistré le : 24 oct. 2010, 01:06

Re: JE SUIS LA KASBAH, AGADIR OUFLA, JE VOUS RACONTE… ACTE 2

Message par Roger ORGEOLLET-GROS »

Notre Maman, Magdeleine PRADEL, épouse de Stéphan ORGEOLLET-GROS, est née dans la KASBAH, le 22 Juin 1922
( maison ou vivait la famille d'Edouard PRADEL) elle a toujours des souvenirs plein la tĂŞte de cette Grande Dame la KASBAH.

RĂ©pondre